Sphinx Resources

Projet GPD

Le projet GP comprend 74 claims qui occupent une superficie d’environ 41 km2 et est situé dans la MRC du Pontiac au sud-ouest du Québec. Au terme d’une entente avec Gardin Inc., Sphinx a acquis le projet en émettant 4 461 536 actions ordinaires et en accordant une redevance de 2% sur le rendement net de fonderie. Sphinx a également accepté d’engager un minimum de 750 000 $ en dépenses d’exploration au cours des trois prochaines années.

Du nickel et du cuivre ont d’abord été trouvés en 1951 sur le projet. En 1958, un échantillon en vrac fut prélevé à partir d’une petite fosse dynamitée. Il a titré 1,2% Cu et 0,24% de Ni, mais n’a pas été analysé pour le palladium et le platine ou d’autres éléments du groupe du platine (« platinoïdes »). En 1964, 2 trous peu profonds (35 m et 52 m de profondeur, respectivement) ont été forés sous cette fosse et à proximité. Ils ont tous deux donné des valeurs sub-économiques en cuivre et en nickel. Le forage de 52 m a révélé des disséminations et filonnets de chalcopyrite sur une intersection de 22,5 m ouverte en profondeur. Les platinoïdes n’ont pas été analysés. En 1973, un levé de polarisation provoquée (“PP”) a été réalisé sur une grille de 1,3 km2 comprenant la fosse dynamitée en 1958. Ce levé a révélé 5 anomalies de PP, dont une mesure 200 m par 100 mètres. Cette dernière anomalie est située en marge de la fosse dynamitée et des forages. Aucun nouveau forage n’a été réalisé sur ces anomalies PP. Puis, le projet est demeuré inactif jusqu’en 2014. Au printemps 2014, 3 échantillons provenant de la fosse 1958, ont été choisis pour fins d’analyses. Ces échantillons choisis proviennent de brèches de sulfures massifs (voir photo ci-dessous). Les valeurs obtenues sont respectivement de 3,3 g/t, 2,3 g/t et 0,6 g/t Pd et 3,2%, 3,3% et 0,2% Cu. Le nickel a titré entre 0,2% et 0,1%, alors que le platine et l’or sont présents en traces.

En 2015, Sphinx a effectué un levé PP et un levé électromagnétique et magnétique au sol sur le projet ce qui a considérablement amélioré la compréhension de la géologie et de la minéralisation associée. Les levés ont été suivis par des forages au diamant sur les cibles géophysiques prioritaires délimitées dans le secteur de la fosse riche en Pd-Cu dynamitée en 1958. Les résultats des sondages des campagnes de forage de 2015 et 2017 (19 sondages totalisant 1 931 m) appuient ont confirmé l’extension du ‘reef’ stratoïde de platinoïdes sur une distance de 800 m. Celui-ci demeure ouvert dans toutes les directions. Une compilation régionale suggère une extension de l’horizon cible sur environ 11 km en surface. L’horizon minéralisé, qui a titré 3,44 g/t Pd+Pt+Au sur 40 cm sur l’indice principal, a été recoupé dans 12 des 19 sondages réalisés jusqu’à maintenant.

SFX GPd sample picture

Cette découverte se situe dans un complexe igné lité précédemment non reconnu et maintenant la nommé « le complexe igné lité Obwondiag ». La minéralisation est encaissée dans un horizon interprété comme étant de type ‘reef’ métamorphosé et minéralisé en sulfures dans des pyroxénites et des mélanogabbros. Cet horizon montre des sulfures disséminés avec, localement, des pourcentages suffisamment élevés pour produire une texture en treillis (‘net texture’). Les sulfures sont principalement composés de pyrrhotite (sulfure de fer) et de chalcopyrite (sulfure de cuivre). Le sommet stratigraphique du ‘reef’ est une brèche minéralisée qui présente des textures magmatiques avec, à l’échelle centimétrique, des xénolites de pyroxénite arrondis contenus dans une matrice de sulfures massifs. Il semble y avoir une bonne corrélation entre la présence de chalcopyrite et les hautes teneurs en palladium. Les teneurs en palladium, du platine et de l’or sont plus élevées dans la section basale, pauvre en sulfures, du ‘reef’ intersecté.

Les résultats d’exploration obtenus à ce jour sont encourageants car ils doivent être mis dans la perspective des mines de platinoïdes en opération où 2 forages sur 3 présentent des teneurs non-économiques le long d’un même ‘reef’.

Exploration results obtained to date are encouraging and must be put into the perspective that at producing PGE mines only two out of 3 drillholes show economic grades along the same reef.

Sphinx est présentement à la recherche d’un partenaire pour continuer à faire avancer le projet.